Des challenges

Publié le par L*F

Il y a quelques challenges, que je me suis fixé secrètement, sans vraiment y penser, et d'autres auxquels j'ai vraiment pensé

Le premier challenge, c'est le vélo, je viens au taff tous les jours à vélo, rien d'exceptionnel jusque là, ça me prend 8 à 10 minutes, je passe soit par la rue principale avec pleins de camions, soit le long de la Weser (fleuve charmant) c'est plus calme et un peu plus long, mais plus beau. L'astuce qui fait que je sais que je peux rentrer en France l'esprit tranquille, c'est qu'il y a 2 jours, j'ai accompli le challenge Number one : rentrer du taff à la maison sans les mains. Eh ouais, original comme challenge, toujours est-il que j'ai géré, avec habileté style et prudence je suis rentré sans les mains. Bon ça fait un peu clown, mais l'intérêt, c'est que déjà je me tiens droit sur le vélo, ensuite j'ai les mains libres donc grâce à mon 2ème super pouvoir (le premier est mon équilibre) je peux choper des trucs dans mon sac, comme à boire, à manger, retirer mon pull etc...

Je n'ai plus qu'à me trouver un nouveau taff, plus loin et plus dur, on verra, mais je ne vois vraiment plus aucun intérêt à aller au taff dans la mesure où j'arrive à faire le parcours sans les mains. (photos et vidéos à venir).

Le deuxième challenge est né  il y a 10 articles lorsqu'après la vision d'Amélie Poulain en allemand noir et blanc, oui j'aime la torture, je me décidais à vouloir jouer toutes les morceaux qui me plaisaient dans cette BO que je connaissais déjà très bien. Alors j'ai dit à Jan, demain j'achète le bouquin de partoche, et avant de partir, je sais jouer tous les morceaux que j'aime. Bon à la base c'était plutôt une moquerie orgueilleuse prétentieuse. Mais il se trouve que comme je l'ai écrit ici, j'ai reçu le bouquin au retour du mariage d'Alice ( 8 août) et je m'y suis mit, parce que j'en avais envie. Tous les soirs je passais un peu de mon temps devant le piano à jouer les morceaux : Comptine d'un soir d'été, le moulin, et la dispute. Je tiens également à présenter mes excuses pour avoir dit que la valse omnigavante d'Amélie était facile à jouer, il se trouve qu'en réalité je la jouais avec 4 accords que je pensais être la réalité puisque je n'avais jamais eu les partoches et donc j'avais fait ça à l'oreille.
Sans être vraiment compliquée, elle relève un peu plus de subtilités que je ne pensais.
Aujourd'hui sur ces 4 morceaux, il ne me reste qu'à peaufiner la valse d'Amélie que j'ai bien entendu gardée pour la fin et j'aurai rempli ce challenge musical qui devrait ravir les membres de mon entourage proche qui subissent mes dégâts sonores dans la maison maternelle.

Le troisième challenge était le stage, tenir bon, le faire du début à la fin, avec pour objectif d'apprendre des choses que je réutiliserai au moins deux fois dans ma vie, je crois que c'est réussi, en terme de marketing, en terme de vie d'entreprise, en terme de vocabulaire allemand, j'ai plutôt rempli cette mission avec brio.

Le quatrième challenge était l'écriture, je m'étais dit qu'il fallait que j'écrive plus, que ce soit dans les mails, dans les news sur fff, ou sur ce blog, ce challenge qui m'a fait très plaisir a été complétement validé, si bien qu'une copine m'a dit hier "fais gaffe, l'écriture c'est une drogue" ce que je prends bien en note. J'y penserai répondit Jules, j'y penserai. Franchement, j'aime beaucoup écrire, peut-être plus que les gens aiment me lire, mais peu importe, ça me permet de me vider de pleins de trucs, à la manière d'une Pensive (cf Harry Potter) ça allège de certaines choses qu'on a envie de dire, ou qu'on se dit sans cesse, voilà, là c'est écrit noir sur jaune, et ça reste un peu, et comme une pensive, on peut la ressortir pour la regarder à nouveau, eh bah TOUT PAREIL, si j'en ai envie, hop je rechoppe un vieil article et je me sens presque comme à l'époque, ou au contraire je fais la différence. L'exemple de la colonne sur mon père en est un très bon exemple, d'évolution.

Le cinquième challenge était implicite, à Paris tout va vite, et on a le temps de rien, c'est un peu facile et gros, mais ça résume le fond de ma pensée. J'ai pas pris le temps, le soin de m'inscrire dans un club de basket, et je ne suis pas de ceux qui vont courir le long du canal Saint Martin, donc mon activité sportive était nulle. La bonne nouvelle c'est qu'ici en vivant au même rythme que Markus, j'ai pris le pli de l'entraînement de basket. J'ai pris l'habitude du vélo matin et soir, je suis retourné à la piscine.  Et comme dirait l'autre "ce bon bain m'a fait du bien".

Le sixième challenge, dis donc, je penserai pas qu'en voulant écrire juste un article à la con sur mon skill d'équilibriste de vélo j'arriverai à extrapoler jusqu'à classer 5 autre catégories de challenges, c'est bien ça fera bien dans mon CV.  Donc le sixième, ce sont mes flaques évidemment, le fait de partir loin et longtemps, ça fait tout changer, et il est maintenant évident que je me passe bien de certaines de mes flaques. Et ça fait plaisir. Bon en contrepartie je suis devenu alcoolique à la bière, mais on peut pas tout avoir.


Bon deux réflexions en passant :
- il faut que je m'achète un appareil photo numérique, d'abord pour découvrir plus en profondeur une passion que je ne connais pas encore assez, ensuite pour faire vivre ce blog plus en couleur.
- les pains au chocolat allemands sont super mal équilibrés, c'est super chiant, d'un côté t'as plein de chocolat et à la fin t'en a plus, ça gâche vachement le plaisir.

Publié dans mylife.fr

Commenter cet article

Dinou 01/09/2005 10:39

Bah voilà, je me suis encore faite avoir! A chaque fois que je reviens sur ton blog, y'a 3000 articles en +, et alors que je devais passer juste 5 minutes,... Bah j'ai passé une heure. Et je n'ai pas tout lu! Diantre!
Je vais tâcher de passer plus souvent à l'avenir, ça m'évitera de prendre du retard dans mes lectures. A pluch'!!!

Pierre 31/08/2005 23:15

La question étant : Quand est ce que nous allons sauter dans la flaque ensemble ?
Pas cette semaine en tout cas, mais j'ai bon espoir pour la suite, à mon retour de week end qui commence demain (jeudi).
olé o/

L*F 26/08/2005 08:08

J'accepte le challenge qui ne devrait pas me tenir tête plus de 15 minutes tellement c'est d'une simplicité déconcertante.

Je propose de rajouter, en mangeant le pain au chocolat en chantonnant avec les oreilles la valse d'Amélie, histoire de pimenter un peu.

Toto 25/08/2005 15:45

J'y suis bcp sur ton blog dit donc!
Jolie les chalenges, j'en ai un autre pour toi, velo sans les mains dos au guidon en mangeant un pain au chocolat et en buvant une biere, le tout biensur, les yeux bandés. J'attend de voir pour amelie poulain, je sens que tu vas me gaver quand tu vas venir chez moi! :D