Ulm synonyme du sud de l'Allemagne

Publié le par L*F

Voici probablement l'un des meilleurs articles mylife.fr que je pourrai faire :

Il est 8h38, je suis le seul réveillé dans la maison d'une nuit dont je ne sais à l'heure actuelle si je peux dire qu'elle est vraiment achevée. Reprenons, après avoir terminé à 13heures hier, je suis rentré pour me préparer pour mon départ pour le Sud de l'Allemagne, là où Rahim, le frère aîné de Markus m'a invité à venir pour passer un anniversaire un peu plus exotique, et faire quelque chose que j'aurai dû faire depuis longtemps, découvrir les villes d'Allemagne, jusqu'à maintenant, j'étais resté trop coincé dans le trou du cul du monde, aussi appelée Beverungen. Donc hier, Fawzy me dépose à Kassel, j'attends un TGV qui s'annoncera être un des plus chiants du monde. 4h45 de trajet dans un compartiment pour 6 où la clim ne fonctionne pas, moi qui devait vous décrire le sauna :) Pour comparer, ça ressemblait un peu à nos voyages de nuit entre barcelone et Madrid, le genre de nuit où tu passes plus de temps à te réveiller parce que tu dors mal qu'à dormir proprement dit. Peu importe, je prends mon bouquin, et je vais emprunter la clim du wagon d'à côté, l'intelligence, c'est aussi la capacité à s'adapter.

20:06 Je sors de la gare pour retrouver Rahim, on passe prendre Jonas (un autre des frères), ils me montrent son appartement, une WG (wohngemeinschaft : colloc) les allemands sont très forts pour ça, toujours est il que ça sonne plus spatieux, plus humain, plus vivant, plus agréable que n'importe quel studio isolé. (si j'étais expert, je dirai qu'il y a là encore un article à écrire)

Ulm, c'est une ville que je ne connaissais pas, et dont à l'heure actuelle, je ne puisse vraiment dire que je la connaisse, voici pour vous un petit détail : Ulm a deux superlatifs, le plus petit réseau de Tramway du monde, et la plus haute église du monde, moins ridicule déjà.

ulm église                          
La plus haute église du monde (163m ou 769marches)                            L'appart tip top moderne                     Beate Jan Jonas  

Direction l’appartement final où nous passerons la soirée. Beate m’accueille à bras ouverts en balbutiant ses souvenirs de français, nous nous sommes déjà croisés à Paris en début d’année. Leur appartement allie les termes moderne exotique bancal et vieillot à la perfection. Difficile de faire une description, mais sous les toits avec une terasse donnant pile poile sur la grosse église qui me paraît juste à côté, il est vraiment tout ce qu’il y a de plus charmant. Deux trois bananiers sont dans le coin, la chaîne hifi est dans un vieux frigidaire, les murs respirent un blanc de pureté qui collent avec le transat et le canap qui rappellent des éléments de vacances. Le parquet lisse comme les fesses d’un bébé a la couleur de tout bon meuble Ikéa, enfin une peinture bleu d’1m² accrochée au mur me rappelle du bilal. La chaise roulante de bureau ne cesse de rouler selon la pente involontaire de l’appartement. La cuisine pourrait ressembler à la cuisine originale laissée par la petite vieille occupant précédemment l’appartement, la salle de bain également. Un mélange vraiment subtile mais qui donne à cet appartement tout un charme particulier.
barbeuc             
Le grill à la fenêtre                                                             Une bande de joyeux lurons (jonas rahim me jan markus)

Le barbeuck est annoncé, selon les dernières nouvelles, Markus et Jan qui remontent d’une semaine de vacances en France nous rejoindront d’ici une heure. Je suis très content d’arriver à réunir un petit bout de la famille, de découvrir une nouvelle ville, et de sortir du fond de la campagne. Il ne reste plus qu’à boire des bières pour attendre les autres, qui après une semaine de vacances à deux, comme à leur habitude, doivent être sales, affamés, fatigués, mais de bonne humeur.
La soirée passe tranquillement, ils ont ramené 5 merguez et là c’est le grand test, Rahim les fait cuire comme des bratwurst, je me mords la langue le pied et la main, mais je ne dis rien. J’ai bien bu j’ai bien mangé, c’était vraiment super. J’ai ouvert en fin de repas les cadeaux qui sont alternativement tout un ensemble de petites boissons alcoolisées ainsi qu’une bouteille de vin d’origine Française, et tout l’ensemble de l’allemand d’Ulm : le Tshirt, la pinte, la bière qui se boit au petit déjeuner, les saucisses blanches ainsi que le bretzel, me voici partagé entre deux cultures dont le point commun est le levé de coude. On attaque toutes les bouteilles une par une en se demandant où on va sortir, les touristes prennent une douche non optionnelles et à leur sortie il pleut. On finira la soirée tranquillement entre vieux souvenirs, la vidéo de noël près du piano ou blagues alcoolisées.


A l’image du train, je me réveille plus de fois que je dors, c’est assez pénible, mais je n’ai pas le mal de crâne que j’aurai mérité, donc je ne me plains pas, je passe du canapé à la chaise, je retente un dodo, et je re switch pour finalement aller chercher l’ordinateur wifi equiped, et avec un petit CD de sigur ros, que je vais aller voir en novembre à Paris, j’attaque un réveil doux en compagnie de Word, qui se transformera ensuite en un public assidu (comprendre toi lecteur de ce blog). Ecrire pour être moins seul en cette heure où tout le monde dort encore, écrire pour vider son cerveau, écrire pour tuer le temps, écrire parce que ça fait plaisir.

M’étant réveillé plusieurs fois, je me rappelle très bien d’un mes rêves que je ne vais pas vous détailler trop, mais j’étais sur un bateau, c’était un rêve de voile, avec la mer, les bateaux, et tout  ce que ça implique. Ca me manque, j’ai jamais été un très grand navigateur, mais depuis que j’ai découvert cette passion, j’ai envie de l’entretenir. Pas la peine d’essayer de vous décrire tout ça, il faut être en mer, avec rien à l’horizon à 360° d’autre que le ciel gris et la mer à peine verte, en pleine nuit le vent qui souffle dans les oreilles pour comprendre ce que la mer peut représenter. Une sensation unique, j’y avais pas pensé depuis longtemps, en rêver me fait remonter de douces pensées. Il y a un an et quelques mois j’étais l’espace d’un Week-End sur le Talina, le swan 65 d’Eric pour une régate avec que des bateaux du même constructeur, à Benôdet en Bretagne, si mes souvenirs sont bons. Cette année, j’irai à la 38ème course croisière Edhec qui aura lieu à la Rochelle, et j’espère bien retrouver un peu de ce qui me manque par intermittence.

Il est 9  heures 24, je suis toujours sur le canapé, il fait gris dehors, la rue piétonne en bas est silencieuse, j’hésite entre aller chercher des croissants, aller me ballader et voir l’église de plus près, trouver un matelas et une couette plus confortables que ceux qui m’ont été fournis et tenter de refermer les yeux. La dernière solution serait d'aller réveiller les autres, mais ça fait longtemps que j'ai compris que le sommeil était sacré, étant moi même de la secte "laisse moi dormir connard".
 

Publié dans mylife.fr

Commenter cet article

L*F 31/08/2005 03:28

oui, à bientôt :)

lilulle 28/08/2005 14:06

alors comme ca tu etais avec markus............y en a des chanceux sur cette planete!
et oui c est sa plus grande fan qui parle.....;laura
degoutee de vous avoir loupe en allemagne....et de me dire que je vivais a 80 bornes de beverungen pendant 10 mois sans le savoir....quelle teubé quand meme....on a pas idee!!!
trop hate de te revoir mon tio picou
a tres bientot
lau

L*F 22/08/2005 16:14

merci, bon courage pour tes rattrapages et tout ça et repasse quand tu veux si tu veux des news :)

benji 22/08/2005 12:14

Ben oui je veux bien venir prendre des nouvelles mais n'empêche qu'il y a encore des retardataires qui n'ont pas internet à leurs dsiposition...
Content que tu ais passer un bon anniv!

L*F 21/08/2005 17:33

elles sont là les nouvelles que je donne de temps en temps, y a juste à venir les prendre et les ceuillir.