Eh oui, nous voilà donc en direct de Roland Garros sur le central !

Publié le par L*F

Eh oui, veinard que je suis je taff à Roland Garros, après ma mutation du stock de Taraflex (la bonne planque ou le travail est assez simple puisque les quantités sont grandes à chaque commande et le nombre de références limité) à Fontaine (stock en sous-sol qui pue l'amiante et a beaucoup de références en faibles quantité) j'avais peur de passer une mauvaise fin de stage. Que nenni, ce matin en arrivant à 7 heures place des mousquetaires, j'ai découvert l'équipe du matin de Fontaine avec laquelle je vais taffer jusqu'à la fin normalement, et autant dire que j'ai été surpris et content de voir de nouvelles têtes, de garçons, de filles, bien que l'environnement ne soit pas ce que l'on pouvait trouver de mieux après le Taraflex (ô mon tara, tu vas me manquer). Donc journée, longue et fatiguante, mais distrayante puisque j'ai dû faire runner (remonter les articles du stock au magasin en 4 ème vitesse) j'ai fait du merchandising (ranger les tee shirts dans les présentoirs) j'ai fait de la mise en sac (pour aider la vendeuse à la caisse) et enfin j'ai fait des livraisons sous le cagnard de l'après midi alors que les chiffres de ventes de casquettes étaient en train de s'enflammer.

 

Finissant à 17h et des poussières, j'ai pu m'incruster sur le Central : Court Philippe Chatrier avec deux de mes amis "stockmen" de Fontaine. Gasquet ayant déjà fléchi face à Nadal, on est arrivé pile poil pour le début du match qui opposait Mary Pierce à la russe Vera biduleinlaka (désolé pour le manque de respect). Donc profitant du petit soleil radieux de la fin d'aprem, on s'est avachi dans les sièges plastique du stade et là on a enfin compris qu'on était à Roland Garros. En effet, l'image qu'on en avait pour l'instant ne permettait pas de voir ce qu'on voyait à la télé, on était au coeur de l'évènement sans pouvoir en profiter autrement qu'en regardant sur les écrans géants de rediffusion, sur le tableau général des scores ou sur les quotidiens qu'on vend. Le plus rigolo est qu'on voyait plus et mieux les matchs au self en mangeant midi et / ou soir que pendant le taff.

 


VS

Pour parler un peu du match, j'ai beaucoup apprécié, Pierce a été très offensive tout le long mais a commis beaucoup de fautes directes alors que la russe se "contentait" de renvoyer les balles sur le court sans trop être offensive. Méthode qui lui réussit bien et qui nous surprend tous quand on voit le premier set, c'est Pierce qui fait le jeu et pourtant elle se retrouve menée 4-1. Là, portée par son public, elle va remonter jusqu'à décrocher le jeu décisif à 6-6 et va s'imposer 7 à 2 sous les applaudissements du public qui n'arrêtait pas de crier des "Allez Mary !" Tout ça en 1 heure 15 minutes de temps, j'ai dû partir en suite pour donner un cours de math à ma petite cousine, mais en tout cas, j'ai savouré mon premier "vrai" match de tennis à roland garros.
Pour l'anectode, saviez vous qui était Roland Garros? un aviateur, eh oui
Après avoir effectué un record de hauteur en aviation, et traversé la manche dans les deux sens le bon homme donnera son nom au stade qui devait être érigé en 1928. La condition étant d'être un ancien membre du Stade Français et décédé 10 ans plus tôt. (Il est mort dans la guerre en 1918)
Voili voilou, j'espère pouvoir revoir un match de ce niveau dans un stade de ce prestige pendant ces deux semaines.

 

 

 

Publié dans mylife.fr

Commenter cet article