Malintzi, Football et tout ça quoi

Publié le par L*F

Voici la grande révolution : Le football américain, je peux vous dire que ça envoie du lourd. Ici, c'est ze sport à voir, à suivre, qui génère une économie impressionnante.

Tout est démesuré : le marketing, les prix des billets, le nombre de joueurs sur la touche, on se croirait dans les films ricains, époustouflant.

Quant au jeu en lui même, les verts de la Udla ont explatomisé leurs adversaires 27 à 7. Pour une première partie, c'était pas mal du tout. (voir aussi dans l'album, la photo des fanfares de la mi-temps, les packagings géants des sponsors, l'arrivée de l'armée de joueurs pour la deuxième mi-temps..)


La vie continue, les cours défilent, les examens se suivent, les expressions s'entassent dans ma tête, bref l'intégration est totale, et la désintégration bien présente également.

La grande sortie de cette semaine, c'était la première de mes 5 excursions alpines.

La malintzi, 4810 mètres, histoire de tester mon hématocrite et mes capacités vasculo-pulmonaires. Je dois dire que 4000 mètres, ça travaille, même pour un dénivelé de rien du tout, l'oxygène se fait rare et les efforts sont monstrueux.

Plus besoin de prendre l'avion pour dépasser les nuages, suffit de grimper, encore et toujours : 4 heures de montée, 3 heures pour descendre, 1600 mètres de dénivelé, et quelques 4 litres de flotte, sans compter la gatorade.

Parti avec le premier groupe, après quelques suées on s'est détachés pour formé un groupuscule autoproclamé groupe 1B, constitué d'une dizaine de multinationaux.

Après la partie boisée, je me suis retrouvé avec trois allemands pour finir par retrouver le premier groupe au sommet.

Finalement, arrivé en haut, nuages, nuages et nuages, donc ça rend rien. Dès que le soleil se cachait, on caillait sérieusement quand même.
J'ai plus de batterie, alors vous pouvez imaginer la suite du récit avec les photos de l'album..

A suivre : Safaricam, le zoo en voiture, fête nationale le 15 septembre et le voyage suivant le 29-30 septembre, cette fois ci 5100  mètres, MAIS BIEN SUR!!!

Publié dans Mexico

Commenter cet article