En juin ce sera bien

Publié le par -

Bon. Oui. Hein? Bah oui. Je me disais tout pareil.

Voilà donc des niouzes mais pas l'histoire complète du pourquoi du comment de où j'étais.

Week-End à Salta, Nord Ouest Argentin

D'abord, historiquement parlant, on en revient à peu près à il y a trois semaines, WE avec 3 français dans le grand nord ouest Argentin, la région de Salta. Les photos, tardent bien sûr, mais ne vous en faites pas, ça viendra..



Pour les chiffres, 4400km à deux chauffeurs sur 5 jours. J'ai bien fait de ne pas prévenir la personne qui s'inquiète le plus au monde pour moi, pas la peine de multiplier les risques d'infarctus. Au final, on a fait les Salinas Grande, 120km² de sel, désert blanc à perte de vue. Les Quebradas, espèce de vallées rocheuses dans le décor Andin. Les couleurs, la population locale, qui n'a rien à voir avec la capitale, le ciel, tout dépayse, et ça fait plaisir.

Buenos Aires, contrairement à son nom asphyxie. Ainsi les WE en dehors de la capitale soulagent. Un marché, un jus d'orange, un site archéologique, un cimetière sur un mont. Des chemins de terre où on peut jouer un peu avec le 4x4 et justifier la hauteur de la carrosserie. Contrairement à Gran Turismo et Collyn Mac rallye où je me fais toujours ballader dans les balustrades, j'ai pu faire balancer le bolide entre les cols à 4000 mètres.

Le clou du voyage : Iruya. Petit pueblo perdu à 2700 mètres à 100km de la Bolivie. 50km de chemin de terre pour y arriver, ça se mérite. Dormir chez l'habitant, Celestino avait quelques chose de magique, et puisqu'une image vaut mille mots, je vous fait attendre encore un peu pour découvrir les originaux.

Se faire agresser à la Boca

Avec mon cousin Vivien arrivé le 22 mai, nous voulions aller visiter le quartier de la Boca, où réside le stade du club légendaire du même nom. La Boca c'est aussi un quartier pauvre et dangereux. Je le savais, je peux l'attester maintenant. Descendu du bus, plutôt
que de prendre le taxi on marche 4 cuadras vers la Bombonera. Arrivé au pied du stade on se rend compte que nous ne sommes pas du bon côté, on passe par le parc solis pour contourner.. Quelques minutes plus tard deux types louches nous rejoignent, se retournent et nous posent une question. L'instant d'après l'un d'eux a remonté son pull pour nous montrer un flingue bien en place dans son pantalon et nous explique en 1 mot qu'on doit tout lui lâcher. J'y laisserai mon cellular et Vivien quelques billets, les types disparaissant derrière les grilles dans les buissons dans la seconde suivante. On repart choqués et rassurés, on sait pas trop si c'était pas un faux, ou si on aurait dû tout donner direct. Ca fait bizarre et froid dans le dos, mais on est assez vite sorti du délire de la boca pour aller se rassurer avec un gros asado.



Un Week-End en Uruguay

Colonia et Punta del Este. Voici deux villes complètement différentes que l'on peut trouver de l'autre côté du Rio de la plata. Deux semaines après Salta, lors d'un WE très glacé, nous avons traversé le Rio pour aller découvrir l'Uruguay et son peuple. Ils étaient pour Vivien un peu comme la Syldavie, pays imaginaire à l'autre bout de la carte qu'on ne penserait jamais voir. Soirée chaleureuse le vendredi soir dans le bar karaoké très familial, puis after boliche au 3/4 avec ses ambiances dark, reggaeton, rock & co..
Colonia - Uruguay

Plaza de los torros - Colonia - Uruguay

Maître de l'arène - echos puissants à la clé


mexicanerie du jour : se faire emmener en voiturette de golf de la plaza de los torros (photo ci dessus) au centre le Samedi.

Punta del Este : L'homme et la mer (côté atlantique)

Après le bus de 6h nous nous retrouvons le samedi soir à Punta del Este. La ville est une sorte de Cannes VIP, mais en hiver, c'est mort. On se fait donc une ballade, on matte les surfers, on découvre le Conrad, l'hôtel casino qui fait aussi salle multisport. On se lèvera donc le lundi matin à 7h30 pour aller profiter de la journée tennis, jacuzzi, piscine, massage intégral, hamam avant de récupérer un bus pour rentrer à la maison.

L'homme et la piscine du Conrad

Vivien et la piscine extérieure qui caille
L'homme et la mer, version moderne, côté Rio de la Plata

le tennis_conrad Punta del Este

le couzin
La côte sur le Rio

Le chouquer de soleil à Punta del Este

Pour voir toutes les photos, cliquez sur l'image en haut à gauche de ce blog, ou sinon sur l'album photo argentina dans la catégorie correspondante, ehhhh oui.


Eco-nomie et finance
Voir post à venir, trop d'infos, trop de trop, mais rien de globalement bon.
On retiendra : les US sont officiellement en récession, le dollar se casse la gueule, symbole de la fin du règne US. Ce pays qui vit à crédit s'éteindra comme il est venu. Ils importent toute leur production de Chine, mais ne la paye pas. Les US consomme et mettent leur argent dans le pétrole Arabe, ainsi va le monde. La spirale inflationnariste accompagne ce joli mouvement, le dollar et les us s'affaiblissent, le pétrole et les matières premières montent etc.. ..
La crise de l'immo est arrivée en France, le chômage augmente aux US, la faim continue évidemment. On se tient au jus. Pour suivre les articles que je lis financièrement parlant qui peuvent être intéressant mais pour lesquels je ne peux faire systématiquement de résumé ou synthèse, n'hésitez pas à m'ajouter sur netvibes :
www.netvibes.com/zoupic

Samedi j'ai passé la journée à aider pour l'organisation du 3ème festival de rock de l'université. 12 groupes avec 98 artistes ont tourné toute l'aprem de 15h à 20h sur une scène pro avec son, lumière et vidéo de toute l'aprem. Il y a de grandes chances pour que je fasse mon stage événementiel avec eux cette année, et je rentrerai à ce moment là en France plutôt mi septembre que début octobre comme prévu initialement. On verra bien...

Publié dans Argentina

Commenter cet article

lalo 10/06/2008 12:06

yepcontent de lire les news!!!!peace and lovea bientot*lalo